Notre présentation de l'église d'Aulnay a été récompensée d'une médaille décernée par l'Académie de Saintonge.
L'église d'Aulnay-de-Saintonge dans le Poitou roman ?
Sous l'ancien régime, Aulnay appartenait au diocèse de Poitiers et fut fondée par l'abbaye de Saint-Cyprien-lès-Poitiers.
L'église fut construite après 1122, d'un seul jet, de l'est vers l'ouest.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
La nef compte cinq travées couvertes d'un berceau brisé sur doubleaux. Elle reçoit son éclairage des collatéraux. Les grandes arcades retombent sur des piles de section quadrilobée.                          –›
Les collatéraux sont également voûtés d'un berceau brisé sur doubleaux. –›
Le transept : la croisée est couverte d'une coupole hémisphérique nervée de huit branches toriques. Elle retombe sur des arcades que supportent des piles complexes. Les croisillons sont couverts d'un berceau en tiers-point.
‹–
Le choeur est voûté en berceau brisé pour la partie droite. L'abside est moins large et voûtée en cul-de-four. Elle est éclairée par des hautes fenêtres en plein cintre.                                                                                          –›
Les chapiteaux
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Le sacrifice d'Abel (à genoux) que Caïn (à gauche) s'apprête à tuer.
‹–
Une des rares représentations d'éléphants sur des chapiteaux, avec l'inscription : HI SUNT ELEPHANTES : ce sont des éléphants !
Dalila coupant la chevelure de Samson endormi.
SAMSONEM VINCIT COMA VNCS CRINE MORATUR : la chevelure vainc Samson, il gît lié par les crins.
‹–
La tentation d'Adam et d'Eve                       –›
Certains chapiteaux semblent inachevés.
‹–
Pour poursuivre la visite : Aulnay 2
Pour revenir à la page d'accueil:     Art-Roman.net