Saint-Martin-du-Canigou est un monument du premier art roman méridional. La construction de l'église commença vers 997. Elle fut consacrée le 10 novembre 1009 par l'évêque d'Elne, Oliba.
Une deuxième campagne de construction eut lieu, suivie d'une nouvelle consécration en 1014 ou 1026 selon les sources.
L'abbaye, en ruines, fut restaurée au début du 20è siècle.
Il faut 30 à 40 minutes à pied pour atteindre l'abbaye par un chemin qui court dans la montagne à travers bois.
L'église inférieure
Saint-Martin-du-Canigou comprend deux basiliques superposées, la basilique inférieure étant à demi enterrée.
‹– La partie orientale comprend trois petits vaisseaux voûtés d'arêtes.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Les voûtes sont supportées par des colonnes de granit galbées. Les chapiteaux sont grossièrement sculptés.                                 –›   

‹– Certaines colonnes et leurs chapiteaux ont été emprisonnés dans des piliers de maçonnerie pour les renforcer. Ils ont été dégagés récemment.                                          –›

‹– La partie ouest comprend trois vaisseaux (un vaisseau principal large de 3,10 m et deux collatéraux larges de 2,20 m) de six travées voûtées de berceaux renforcés d'arcs-doubleaux.
L'église supérieure
‹– Basilique à trois nefs, elle est voûtée de berceaux plein cintre.
Un collatéral   –›
‹– Les grandes arcades reposent sur des colonnes monolithes galbées.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Chapiteaux de l'église supérieure
Pour poursuivre la visite :  St-Martin-du-Canigou 2
Pour revenir à :    Roussillon roman
Pour revenir à la page d'accueil:     Art-Roman.net