L'intérieur de la basilique (suite)
‹– La croisée du transept est couverte d'une coupole sur trompes, ou plutôt de deux trompes superposées.
Dans le mur ouest du croisillon nord, le masque de Raynaldus, chef des Normands de la Loire.                                   –›
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Dans le croisillon nord s'ouvrent deux absidioles voûtées en cul-de-four.
Le choeur est très profond. La partie droite est longue de 14,50 m. Il est couvert d'un berceau plein cintre. L'abside est voûtée en cul-de-four. Le déambulatoire est voûté d'arêtes avec arcs-doubleaux
‹– Une des deux absidioles qui s'ouvrent sur le déambulatoire.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
       L'élévation du choeur  –›
Le dallage du choeur, en marbre polychrome : c'est une oeuvre romaine du 4è ou du 5è siècle. Il fut apporté vers l'an mil pour orner l'église précédente.
Le gisant de Philippe 1er, mort en 1108, quatrième roi capétien, bienfaiteur de l'abbaye.
l'ébauche
Lors de la restauration du portail gothique s'ouvrant dans le bas-côté nord de la nef, un décor sculpté a été découvert à l'intérieur. C'est une oeuvre romane du milieu du 12è siècle qui permet de suivre les étapes du travail du sculpteur.
‹– La Vierge à l'Enfant
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
     Vers l'oeuvre achevée –›

Pour poursuivre la visite  :  Saint-Benoît 6

Pour revenir à  :  Saint-Benoît 1    2    3    4

Pour revenir à  :  Val-de-Loire roman

Pour revenir à la page d'accueil :     Art-Roman.net