Vézelay est placé sous le patronage de Marie-Madeleine depuis 1050. Et depuis lors, des foules de pélerins s'y pressèrent. Saint Bernard y prêcha la deuxième croisade en 1146. Le troisième croisade partira de Vézelay en 1190.
L'édification de la basilique fut entreprise par l'abbé Artaud en 1096. La nef fut reconstruite, après un gigantesque incendie le 21 juillet 1120, par Renaud de Semur, de 1120 à 1140. Le choeur et l'abside actuels, gothiques, furent rebâtis à la fin du 12è siècle.
La basilique de la Madeleine était en ruines quand
sa restauration fut entreprise par Viollet-le-Duc en 1840.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
La nef mesure 62,50 m de long et 18,55 m de haut. Elle est voûtée d'arêtes. Les arcs doubleaux en plein cintre sont constitués de claveaux de pierre blanche et brune
La façade ouest : le tympan central fut sculpté en 1856, lors de la restauration de la basilique. Le pignon est du 13è siècle.
L'élévation est à deux étages. Les piles sont cruciformes avec des
demi-colonnes engagées.
                                    –›
‹– Les collatéraux sont également voûtés d'arêtes.
‹– Le narthex a les dimensions d'une véritable église : 22 m de long, 23,50 m de large, 19,50 m de haut. Il fut bâti de 1140 à 1150.
Les collatéraux supportent des tribunes qui s'ouvrent sur la partie centrale par des petits arcs en plein cintre reposant sur des colonnettes.
La croisée d'ogives de la partie centrale est la plus ancienne de Bourgogne.
Les collatéraux sont voûtés d'arêtes sur doubleaux.
Une crypte s'étend sous le choeur : elle date de l'époque carolingienne. Elle est vaste : 19 m de long et 9,20 de large. Elle est couverte de voûtes d'arêtes reposant sur douze colonnes de grosseurs inégales.                          –›
Le narthex comporte à l'étage une chapelle dédiée à Saint-Michel.

Pour poursuivre la visite : Vézelay 2

Pour revenir à  :  Bourgogne romane

Pour revenir à la page d'accueil :     Art-Roman.net